Dernières parutions :

Auteur : Pierre-Jean FOULON

Titre : LE FORMULAIRE D'OUTIS

Editeur : LE SPANTOLE

Date de parution : 2014

Le formulaire d'Outis

Au nom de Foulon, les plus anciens de notre association songent spontanément à notre regretté président, auteur prolifique et admirable, Roger Foulon. Pour autant, il serait injuste que cette compréhensible évocation éclipse la figure de son fils Pierre-Jean qui a repris le flambeau des Éditions du Spantole, s’est fait une place tout à fait méritée dans nos lettres en tant que poète, auteur de plus d’une dizaine de recueils, et s’est également distingué comme expert et enseignant dans les domaines de l’art contemporain et de la muséologie.

L’on ne s’étonnera pas, dès lors, qu’il nous offre ici un livre au papier de très haute qualité (dit Ingres d’Arches) sur lequel s’installent de courts poèmes magnifiés par le Garamont corps 24 composé à la main ! Le fait est devenu trop rare pour ne pas être souligné. Quand la spiritualité du poème est traitée avec un amour tout manuel, les honneurs sont rendus à la littérature. Encore faut-il que le fond soit au niveau que promettait la forme, et tel est le cas ici.

En cahier rugueux ou soyeux – c’est selon – une vingtaine de textes qui marient l’aphorisme et la poésie scintillent comme des joyaux déconcertants ; ils scintillent paradoxalement de noir : celui des lettres mais aussi de barres épaisses tantôt verticales tantôt horizontales, simples, doubles ou triples, qui leur font signe. Il y aurait comme du message codé dans ce dispositif ; au demeurant, parler d’encre sympathique serait forcer le trait !

Le formulaire d’Outis – titre ambitieux du noble livret - nous renvoie à l’antiquité homérique : Outis (« personne » en grec) fut le pseudonyme d’Ulysse. « Mon nom est personne » pourrait servir de passeport, de mot de passe… De son « moi », le poète Foulon se démontre avare – à l’inverse de nombreux autres.

On s’en voudrait de déflorer une telle partition en citant ici des extraits, d’autant qu’elle forme un tout, au moins à ce qu’il nous semble. Osons pourtant la transgression en prélevant l’échantillon suivant :

« Personne n’a jamais glissé sur le dallage de la poésie. Seul l’artiste de son style a entrevu la face aveugle de ce mirage du destin. »

En offrant ce parchemin-formulaire dont nul ne serait propriétaire ou porteur, Pierre-Jean Foulon fait néanmoins œuvre personnelle ; à reconnaître son ton hautement propre, le lecteur anonyme pourra se sentir bientôt chez soi, dans un inaccessible où tous, sans distinction de personnes, seraient appelés.

 

Renaud Denuit

 


Actualité littéraire

Partenaires

Contactez-nous

Pour tout commentaire ou demande d'information...

bot-mail

Siège Social

Maison Camille Lemonnier
Maison des Écrivains
chaussée de Wavre, 150
1050 Bruxelles
Tél. : 02/512.36.57