Dernières parutions :

Auteur : DANIEL SOIL

Titre : EN TOUT!

Editeur : ÉDITIONS M.E.O.

Genre : roman

Date de parution : 2014

 

 

En tout!

Entré en littérature voici treize ans avec Vent faste, Daniel Soil avait déjà publié quatre romans quand les Editions MEO (décidément hyperactives) prirent en charge la publication du présent ouvrage. Mais sa réputation et son crédit se sont aussi construits par son action soutenue en faveur des créateurs belges francophones dans le monde (au Québec, en Afrique, en Europe centrale, en Europe du sud, au Maroc, en Tunisie, où il vit actuellement).

 

Derrière une couverture sublimée par la photo d’une femme presque mûre au joli corps (voir ci-joint) se dissimule un récit plus tragique que prévu ; pour en comprendre le titre, il faut lire jusqu’à la page 81 d’un volume qui en compte 102 (bien joué !). Ni brique ni mastic, En tout ne traîne pas, incite même à la lecture vive, tout en obligeant à une intelligence et des sensations spécifiques de chaque instant. Belle écriture donc – même si les libertés d’avec la ponctuation peuvent inutilement dérouter – sensualité toute en finesse, dialectique subtile autour de révoltes pour la bonne cause.

 

Considérant sa propre vie, l’auteur y puise matière à un savoureux flash-back, où le je – « un autre » bien sûr (plus sûr ?) – se prénomme Jean. Chargé, à 22 ans, d’un cours de morale, notre homme établit très vite une relation hyper-symbiotique avec ses élèves, traitant des grandes questions politiques de l’heure – spécialement le conflit israélo-palestinien, version 1971, qui nourrit l’éveil à la discussion, à l’éthique, au monde, aux amours et désamours. Cela passera vite à un activisme improvisé et se terminera par un voyage à Gaza, avec remake en 2011. De part et d’autre, cherchez la femme…

 

Loin de l’exposé moralisateur, le prof de morale procède par plans serrés, où les moindres gestes, les moindres détails et les répliques brèves disent mieux les choses qu’un enseignement articulé. D’ailleurs, c’est un domaine désarticulé qu’il embrasse : géographiquement certes, tant à Bruxelles, théâtre d’un suicide et de tensions diverses, qu’au Proche-Orient, où la violence suinte toujours ; dans les relations humaines aussi, car les liens paraissent d’autant plus intenses qu’ils s’avèrent précaires. Pourtant, une vérité, un sens peuvent effectuer leur visite : dans le « voyage à l’étranger » sans doute, mais surtout par le règne impérial de la mémoire, qui forçant à faire retour, dans la bienveillance, illumine les visages vieillis, mais vivants, liés à leurs prédécesseurs : en tout !

 

Renaud Denuit

Actualité littéraire

Partenaires

Contactez-nous

Pour tout commentaire ou demande d'information...

bot-mail

Siège Social

Maison Camille Lemonnier
Maison des Écrivains
chaussée de Wavre, 150
1050 Bruxelles
Tél. : 02/512.36.57