Dernières parutions :

Auteur : Claire Légat

Titre : Encres Vives n°492 - Nous nous sommes trompés de monde, précédé de Murmuration du vide (extrait d'un recueil en cours d'écriture: D'outre toi-même)

Editeur : Encres Vives

Genre : poésie


Date de parution : août 2019

 

Encres Vives n°492 - Nous nous sommes trompés de monde, précédé de: Murmuration du vide (extrait d'un recueil en cours d'écriture: D'outre toi-même)

Chantée par Ayguesparse, Hubin, Goffin, la poésie de Claire Légat (1938) est d'un lyrisme âpre qui embrasse intimisme et sens de l'homme. Dans de longs poèmes innervés de beautés, la poète ose se dire dans l'espace de l'univers : "Nous sommes la même plage visitée par même la mer" ou "Je ne cherche pas à t'habiter : ton visage devient mon espace".

"Je revois mon enfance posée comme un couteau" pourrait être la bannière d'une poésie qui sait mêler humeurs des voyages, "le destin des villes", "les routes (qui) ne mènent nulle part", "nomades des famines".

"Et je suivrai des yeux les migrations prochaines" : belle déclaration d'une poète attentive "à la terre étrangère", aux "fragments de ciel" et aux "enfants des grandes villes de cendre".

Elle entreprend d'analyser les blessures du monde, ses cicatrices, ses urgences :

"famines sans nom" ou "patries immobiles" empêtrées dans leur misère.

Toutefois, un vitalisme de tout instant sourd de ces poèmes qui sèment roses et espoirs au milieu de nulle part.

Philippe Leuckx

 

« Après des décennies de retrait et de silence, Claire Légat nous revient avec un long poème, Murmuration du vide, qui éclate comme un coup de tonerre secouant nos accoutumances, notre passivité, notre aveuglement. "Que tous les masques tombent jusqu'à ce que vie s'ensuive" est le cri d'alarme à l'extrême bord de l'abîme, l'appel à la révolution pour que l'essentiel, "la vraie vie", le sens de l'univers, triomphe de la bêtise et de l'incohérence, du fanatisme et de l'outrancier, de tout ce qui bafoue et enchaîne l'Homme. Quel hiatus entre les absurdités contemporaines et notre immense besoin d'amour, de paix, de liberté, de beauté! "Si le monde reste assis dans sa cage, nous le prendrons à la renverse"! C'est bien le seul moyen pour prendre la mort au piège. Et c'est bien là le rôle de la poésie authentique, celle qui transcende les siècles et les frontières: nous tirer des sables mouvants où nous nous enlisons. C'est la bouteille jetée à la mer jusqu'à plus soif, ultime effort pour refonder l'unité du monde d'aujourd'hui "en pièces détachées" » Laurence Amaury (2019)

ISBN 285550 * ISSN 0013-7103 * 16 pages *

Actualité littéraire

Partenaires

Contactez-nous

Pour tout commentaire ou demande d'information...

bot-mail

Siège Social

Maison Camille Lemonnier
Maison des Écrivains
chaussée de Wavre, 150
1050 Bruxelles
Tél. : 02/512.36.57