Dernières parutions :

Hommage à Emile Kesteman

Chers Amis,

Nous avons la tristesse de vous annoncer le décès d'Emile Kesteman, survenu inopinément le matin de ce  mercredi 21 décembre.

Depuis que je suis membre de l'AEB, j'ai toujours vu Emile dans les salons de la Maison des Ecrivains, dans son bureau, dans son musée.
Quels que soient son état de santé ou les difficultés atmosphériques, Emile venait tous les jours dans SA maison. Il en était le gardien, il en était l'esprit.

Le gardien nous a quittés. L'esprit ne meurt jamais.

Merci, Emile.

Jean-Pierre Dopagne
Président de l'AEB



Il y avait en lui, à côté de l’homme de pouvoir et d’organisation, de l’homme de société et de conversation – et Dieu sait s’il aimait parler, raconter, évoquer ses relations, les uns et les autres, – il y avait en lui, aussi, un homme de silence et de réflexion, un homme de prière et de recueillement. Qui aimait s’asseoir pour écouter l’orgue, le soir, en l’église de l’Annonciation. Sourcilleux sur sa foi, autant qu’un Claudel. Avec des colères fortes, parfois.

Il y avait en lui le poète, qui était un poète modeste, minimaliste, aimant le recueillement des  natures mortes. Stilles Leben. La douce méditation du soir, le regard qui se pose sur des objets familiers, vivant tout à coup d’une vie plus large et plus pleine.
Une volonté de vivre, une résistance extraordinaires. Je me rappelle, un soir, à Spa, alors qu’il sortait à peine d’une maladie très grave, où il avait failli rester, ce geste pour nous montrer une maison éclairée: On dirait la maison Hawarden, comme dans le roman de Filip de Pillecijn. Et le lendemain, je recevais par la poste un poème évoquant cette impression nocturne. Quelques années plus tard, sur son lit d’hôpital, après une hémorragie elle aussi très grave, je le trouvai écrivant un poème.
Un appétit de vivre, en même temps qu’une quête longue, incessante sur le sens de la vie.
Nous n’avons jamais fini de naître. Et l’écriture, serait-ce cela, peut-être, le chemin vers la vie?


Joseph Bodson

Actualité littéraire

Partenaires

Contactez-nous

Pour tout commentaire ou demande d'information...

bot-mail

Siège Social

Maison Camille Lemonnier
Maison des Écrivains
chaussée de Wavre, 150
1050 Bruxelles
Tél. : 02/512.36.57