Dernières parutions :

Intérieur de cuisine

Drölling vécut dans le Haut-Rhin, Balzac le cite dans la Comédie humaine en tant que peintre de genre. Il mourut dans la misère.
Françoise Lison-Leroy, au départ de cet intérieur de cuisine, va nous construire, elle, tout un roman à la fois bref et très lent, car les gestes, les paroles, à la mesure des objets de cette quasi Stilles Leben, sont pesés et mesurés. Un ton très simple, très uni, avec au départ cette conversation quasi insignifiante entre le maître et la servante qui pare une volaille.
Des phrases très simples, des gestes très simples, des mots de tous les jours, qui viennent se glisser dans le cadre du tableau, entre cuivres et volaille, comme les jours viennent s’inscrire à mesure dans les cases du calendrier. Ainsi passent le temps et la vie, les grandes amours et les grandes peines des hommes. Une simple parole, un sourire en passant, prennent l’importance d’un acte décisif. Parce que tout, dans ces vies, est décisif. Et les couleurs un peu passées, le brun, le noir, se juxtaposent au bleu du ciel, qu’on aperçoit à travers les petits carreaux.
Quelques bribes de poème, simples elles aussi, à première vue, viennent là comme en contrepoint.



Joseph Bodson

Actualité littéraire

Partenaires

Contactez-nous

Pour tout commentaire ou demande d'information...

bot-mail

Siège Social

Maison Camille Lemonnier
Maison des Écrivains
chaussée de Wavre, 150
1050 Bruxelles
Tél. : 02/512.36.57