Auteur : Isabelle FABLE

Titre : ÉCOLE ET COQUELICOTS

Editeur : ÉDITONS CHLOÉ DES LYS

Genre : roman

Date de parution : 2012

École et coquelicots

 

Un roman à l’ancienne, à l’eau de coquelicot, mais aux pétales rouges qu’on écrase et qui tachent en profondeur ! L’auteur met en scène l’école au début du XXe siècle, dans un joli coin de Provence, histoire de se rappeler les bons moments de l’adolescence à lire du Pagnol. Et le pari, ô combien risqué ! est parfaitement réussi. Ni mièvre, ni convenu, le récit, pourtant écrit d’une manière tout à fait classique, résolument anachronique parfois, nous tient en éveil et en empathie jusqu’à la dernière page. Grâce au malin génie d’un enfant de dix ans, Michel, confronté au sadisme effrayant d’un instituteur, frustré jusqu’à l’os et qui se défoule copieusement sur ses pauvres ouailles. En butte aux pires vexations, le gamin tient admirablement tête à la tyrannie malsaine et fanatique du magister et parviendra même à retourner mainte situation de victime à son avantage. On retrouve la patte caustique d’Isabelle Fable et sa plume acérée de croisée quand il s’agit de dénoncer les excès et dérives du mâle assoiffé de pouvoir. Monsieur Labiche (et de même une certaine classe enseignante de l’austère République) en prend pour son grade et passera par tous les cercles de l’enfer, celui qu’il impose d’abord à ses infortunés disciples et qu’il finira par subir à son tour avant de connaître enfin un petit coin de paradis. Le livre est écrit pour les enfants mais se lira avec profit et plaisir par tous. Son humour, sa finesse d’analyse et ses leçons de saine pédagogie et de morale naturelle sont un bouquet champêtre rafraîchissant par les temps débridés et toxiques qui courent…


Michel Ducobu