Rémi Bertrand

Né à Charleroi en 1982, Rémi Bertrand a effectué des études de philologie romane et d'édition. Il vit à Saint-Symphorien (Mons) et travaille dans l'édition. Il a publié ses premiers ouvrages en 2005 : un essai sur l'œuvre de Philippe Delerm, l’auteur de la célèbre Première gorgée de bière et autres plaisirs minuscules, et son premier roman, La Mandarine blanche, qui traite de l'euthanasie et de l'acharnement thérapeutique sous la forme d’un conte moderne. En septembre 2006, il participe au lancement d'une nouvelle collection sur la langue française (« Le goût des mots », chez Points) avec un divertissement remarqué sur les synonymes : Un bouquin n'est pas un livre. Il publie également un roman intimiste, aux éditions du Somnambule Equivoque : Coxyde, où il entremêle à loisir l’amour, l’enfance et le destin. En 2008, il collabore à la rédaction de l’Anthologie du roman historique en Belgique francophone (Le Cri / Communauté française) qui propose des fiches pédagogiques sur les œuvres de 18 auteurs belges et reçoit le Prix Emile Poumon, décerné par l’Association Royale des Ecrivains de Wallonie. En 2009, il poursuit l'aventure du « goût des mots » avec un nouveau titre, Un mot pour un autre, consacré aux mots que l'on confond souvent, récompensé par le Prix Charles Plisnier 2010. En avril 2010, sa nouvelle « Le Beffroi de mon jardin », publiée à Mons en 2006, est rééditée dans un recueil collectif, Des nouvelles de Mons, à l’occasion de la dixième édition des Rendez-vous de la langue française. Avec leurs titres à la Magritte et leur prose musicale, ces livres témoignent d’un regard frais, poétique et drôle, posé sur le monde, les êtres et le quotidien.


Bibliographie

  • La Mandarine blanche, roman, Le Rocher, Monaco, 2005
  • Philippe Delerm et le minimalisme positif, essai, Le Rocher, Monaco, 2005
  • Coxyde, roman, Le Somnanbule Equivoque, Liège, 2006
  • Un bouquin n'est pas un livre, Le goût des mots, essai, Points/Seuil, Paris, 2006, coll. dir. par Ph. Delerm
  • Un mot pour un autre, essai, Éditions Points/Le Seuil, Paris, 2009, coll. Le goût des mots

Prix obtenus

  • Bourse découverte du Centre national du livre, pour Coxyde
  • Prix d'aide à l'édition du Fonds national de littérature, pour Coxyde
  • Bourse d'écriture de la Communauté française de Belgique pour Un mot pour un autre
  • Prix Charles Plisnier 2010 pour Un mot pour un autre
  • Prix Emile Poumon 2008

Actualité littéraire

Prix Gilles Nelod 2021

PRIX GILLES NELOD

Géré par l'Association des écrivains belges de langue française et créé grâce à une libéralité de Gilles Nelod, un prix de 250 € est décerné tous les deux ans. Il récompense l'auteur d'un récit ou d'un conte.
Le texte proposé (environ 900 lignes dactylographiées) ne sera pas destiné spécialement aux enfants. Il sera signé.
Il ne peut être écrit en collaboration, ni avoir été édité en volume, revue ou journal avant la date extrême de rentrée des manuscrits.
Ne concourent que des écrivains belges d'expression française vivant en Belgique. Il n’est admis qu’un seul texte par auteur. Le prix ne peut être attribué plus d'une fois à une même personne, ni partagé entre plusieurs candidats.

Prix de poésie 2021

L’AEB remettra cette année deux prix de poésie :

 

PRIX HUBERT KRAINS

Le prix Hubert Krains, d'un montant de 500 euros, est décerné tous les deux ans.

Le prix récompense alternativement une œuvre en prose et une œuvre en vers. Cette année 2021 couronnera une œuvre en vers.

Sont seules admises des œuvres inédites dont les auteurs n'ont pas atteint l'âge de 40 ans à l’expiration du délai de dépôt des manuscrits, soit le 15 août 2021.

Envoyés en cinq exemplaires, les manuscrits dactylographiés ou très lisiblement écrits sont anonymes et portent une devise suivie d'un nombre. Devise et nombre sont reproduits sur une enveloppe qui est remise en même temps que les manuscrits et qui contient l'identité de l'auteur et sa date de naissance.

Le prix ne peut être partagé. Le jury peut décider qu'il n'y a pas lieu de l'attribuer ; dans ce cas, le montant du prix n'est pas augmenté la fois suivante.

PRIX DELABY-MOURMAUX

D’un montant de 500 euros, le prix Delaby-Mourmaux est attribué tous les deux ans à un recueil de poésie inédit ou publié au cours des deux dernières années précédant celle de la remise du prix.

Les recueils doivent parvenir en cinq exemplaires au siège de l’Association des écrivains belges, chaussée de Wavre, 150, 1050 Bruxelles, avec la mention « Prix Delaby-Mourmaux », avant le 15 août 2021.

Ils ne seront pas renvoyés aux auteurs.

L’œuvre couronnée doit avoir été écrite en français, à l’exclusion de toute traduction au départ d’une autre langue et comporter au moins trente pages dactylographiées ou imprimées.

Elle ne pourra avoir été rédigée en collaboration ni avoir obtenu un prix auparavant. Son auteur devra être de nationalité belge. Le prix ne sera pas partagé.

Créé grâce à une libéralité du poète défunt, le prix Delaby-Mourmaux permet à l’Association des Écrivains belges de langue française de commémorer le souvenir de Philippe Delaby, trésorier, puis secrétaire général de l’A.E.B., et de son épouse Jeanne Mourmaux.

 

Prix Emma Martin 2021

En 2021 l’AEB décernera le prix Emma Martin (1000 euros) consacré cette année aux romans.

L’œuvre couronnée doit avoir été écrite en français, à l’exclusion de toute traduction au départ d’une autre langue. Elle ne peut avoir été rédigée en collaboration ni avoir obtenu un prix auparavant. Son auteur doit être de nationalité belge. Le prix ne sera pas partagé.

Le roman doit avoir été édité en 2019, 2020 ou 2021.

Le jury est constitué de cinq membres désignés par l’A.E.B.

Nos partenaires

Contact

Du lundi au jeudi, de 10 à 12h, et de 13 à 16h.

a.e.b@skynet.be

+32 (0)2 512 36 57

Navigation

Maison Camille Lemonnier

Maison des Écrivains

Chaussée de Wavre, 150

1050 Bruxelles