Yves Caldor

Yves Caldor

Né à Budapest (Hongrie) le 6 mai 1951

Rue des Censes, 9
4950 Sourbrodt (Waimes)


GSM : 0477.59.01.35
Courriel : This e-mail address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it
Site : http://home.scarlet.be/y.caldor

http://yvescaldor.wordpress.com

La Promotion des Lettres belges : www.litteratureaupresent.be

Novelas :home.scarlet.be/stcorp/novnet/index.html
AREAW :www.areaw.org

 

 

 


Collaboration régulière aux revues littéraires :

 

Le Spantole, Le Reflet de chez nous
les Cahiers internationaux de symbolisme


Bibliographie :

 

  • Lettre de Cappadoce, nouvelle, dans Anthologie 96 du Cercle de la Rotonde, 1997, éd. de l'Acanthe.
  • L'enfant de la Puszta, roman, 1999, éd. Bernard Gilson - Le Pré aux Sources. Traduit en hongrois sous le titre : A Puszta gyermeke, trad. Zora Barca , 2001, éd.General Press, Budapest avec l'appui du Service de la Promotion des Lettres belges de la Communauté Française.
  • Le Train des enfants, roman-chronique, 2001, éd. Bernard Gilson - Le Pré aux Sources.
  • Yves-Iván (Conte de notre temps), nouvelle, dans Le Spantole n° 339, premier trimestre 2005.
  • Lydia et les yeux ardents, nouvelle, dans Le Reflet de chez nous n° 417, mars-avril 2005.
  • La revanche de l'imagination (Conte des temps futurs), nouvelle (science-fiction), dans Le Spantole, 2006.
  • L’homme qui se promenait, (conte des temps futurs), nouvelle fantastique, dans Le Spantole, 2007.
  • Ultime rendez-vous, Journal de Cappadoce, nouvelle fantastique ; adaptation de Lettre de Cappadoce en « journal intime », publiée sur internet (www.leaweb.org) en septembre 2007 par L’Atelier de Lecture asbl.
  • Lettre à Monsieur de La Fontaine au sujet de sa fable sur une cigale et une fourmi devisant, dans Reflets Wallonie-Bruxelles – La pensée wallonne, 2008.
  • En conclusion, [à propos de l’Emploi du Temps] dans Le Non-Dit de septembre 2008.
  • Un brûlant amour et Le temps d’un voyage, dans Fragments d’Eros, éditions Novelas, 2010.
  • Coincé entre les deux, saynète, dans A vos Masques, éditions Novelas, 2011
  • Sur tes pas, nouvelle, écrite pour la Fondation Pierre Nothomb (textes retenus pour le Concours d'écriture Pierre Nothomb 2012), Éditions Chouette Province, Province du Luxembourg, septembre 2012.
  • Que chanteras-tu, poète ? et Quand les vautours se seront tus, poèmes, dans Poemas, Poèmes pour nos lendemains, recueil collectif, éditions Novelas, octobre 2012.
  • Femme de feu, nouvelle fantastique publiée en ligne par l'AREAW, 2013
  • L'enfant de la Puszta, roman, troisième réédition revue et augmentée aux éditions Muse, 2014
  • Le Train des enfants, 2ème édition revue et augmentée, éditions M.E.O., 2015
  • Le mur des morts, nouvelle fantastique, dans Reflets Wallonie-Bruxelles, n°47, janvier-février-mars 2016
  • Les murs, saynète, publication sur le site de l'AREAW (http://areaw.org/yves-caldor-2/),2017
  • Mission difficile, nouvelle fantastique, publiée dans Reflets Wallonie-Bruxelles n°57, juillet-Août-Septembre 2018

     

     

    Prix littéraires :

    • Prix Conte décerné par Arts et Lettres de France pour Lettre de Cappadoce, 1997
    • Prix Alex Pasquier décerné par l'Association des écrivains belges de langue française pour le manuscrit Venu de la Puszta , 1998

     

    Articles :

    • Un rêveur lucide et tonifiant, [à propos de Victor Hugo et de ses liens avec la Belgique, dans le cadre du bicentenaire de sa naissance], dans Les Cahiers de l'Education Permanente, juin 2002, Editions Luc Pire.
    • Gaston Compère, « Je soussigné Louis XI, roi de France  », dans Reflets Wallonie – Bruxelles, 2006.
    • Pas d’histoire, pas d’avenir, [à propos des liens historiques et culturels de la Belgique avec l’Europe centrale], dans  Francophonie vivante , mars 2007.
    • Lettre d’un Bruxellois qui lui aussi vient d’ailleurs : coup d’œil rétrospectif  sur un pseudo bêtisier politique, dans Reflets wallonie-Bruxelles, la pensée wallonne, 2008.
    • Marie Gevers, magicienne du réel, dans La Revue Générale n°3 de mars 2008. Etude sur deux romans de Marie Gevers : Madame Orpha ou la sérénade de mai et Vie et mort d’un étang. (Conférence sur ce sujet donnée en 2006.)
    • Essai d’analyse d’un  fantasme : la ville ou le pays imaginaire dans « Tempo di Roma » [roman d’A. Curvers], actes du colloque « Tempo di Roma édités par Catherine Gravet, dans les Cahiers internationaux de symbolisme (numéro spécial 2008), CIEPHUM, Université de Mons-Hainaut. (Communication donnée à Rome sur ce sujet en 2007).
    • La métaphore non textuelle dans les guides touristiques, textes édités par Catherine Gravet et Pierre Gillis dans les Cahiers internationaux de symbolisme (numéros 125-126-127 - 2010, consacrés à la métaphore), CIEPHUM, Université de Mons-Hainaut.
    • divers articles concernant de nouveaux ouvrages de membres de l’AEB,  parus dans Nos Lettres.
    • Symboles du pouvoir politique et de la mort, du pouvoir [dans] la mort dans deux récits d'Ismaïl Kadaré publié par les Cahiers internationaux de symbolisme numéros 131-132-133 (2012), textes réunis et édités par Pierre Gillis et Catherine Gravet sous le titre: Pouvoirs, publication du Centre interdisciplinaire d'Études philosophiques, CIEPHUM, Université de Mons-Hainaut.

    Actualité littéraire

    Prix Gilles Nelod 2021

    PRIX GILLES NELOD

    Géré par l'Association des écrivains belges de langue française et créé grâce à une libéralité de Gilles Nelod, un prix de 250 € est décerné tous les deux ans. Il récompense l'auteur d'un récit ou d'un conte.
    Le texte proposé (environ 900 lignes dactylographiées) ne sera pas destiné spécialement aux enfants. Il sera signé.
    Il ne peut être écrit en collaboration, ni avoir été édité en volume, revue ou journal avant la date extrême de rentrée des manuscrits.
    Ne concourent que des écrivains belges d'expression française vivant en Belgique. Il n’est admis qu’un seul texte par auteur. Le prix ne peut être attribué plus d'une fois à une même personne, ni partagé entre plusieurs candidats.

    Prix de poésie 2021

    L’AEB remettra cette année deux prix de poésie :

     

    PRIX HUBERT KRAINS

    Le prix Hubert Krains, d'un montant de 500 euros, est décerné tous les deux ans.

    Le prix récompense alternativement une œuvre en prose et une œuvre en vers. Cette année 2021 couronnera une œuvre en vers.

    Sont seules admises des œuvres inédites dont les auteurs n'ont pas atteint l'âge de 40 ans à l’expiration du délai de dépôt des manuscrits, soit le 15 août 2021.

    Envoyés en cinq exemplaires, les manuscrits dactylographiés ou très lisiblement écrits sont anonymes et portent une devise suivie d'un nombre. Devise et nombre sont reproduits sur une enveloppe qui est remise en même temps que les manuscrits et qui contient l'identité de l'auteur et sa date de naissance.

    Le prix ne peut être partagé. Le jury peut décider qu'il n'y a pas lieu de l'attribuer ; dans ce cas, le montant du prix n'est pas augmenté la fois suivante.

    PRIX DELABY-MOURMAUX

    D’un montant de 500 euros, le prix Delaby-Mourmaux est attribué tous les deux ans à un recueil de poésie inédit ou publié au cours des deux dernières années précédant celle de la remise du prix.

    Les recueils doivent parvenir en cinq exemplaires au siège de l’Association des écrivains belges, chaussée de Wavre, 150, 1050 Bruxelles, avec la mention « Prix Delaby-Mourmaux », avant le 15 août 2021.

    Ils ne seront pas renvoyés aux auteurs.

    L’œuvre couronnée doit avoir été écrite en français, à l’exclusion de toute traduction au départ d’une autre langue et comporter au moins trente pages dactylographiées ou imprimées.

    Elle ne pourra avoir été rédigée en collaboration ni avoir obtenu un prix auparavant. Son auteur devra être de nationalité belge. Le prix ne sera pas partagé.

    Créé grâce à une libéralité du poète défunt, le prix Delaby-Mourmaux permet à l’Association des Écrivains belges de langue française de commémorer le souvenir de Philippe Delaby, trésorier, puis secrétaire général de l’A.E.B., et de son épouse Jeanne Mourmaux.

     

    Prix Emma Martin 2021

    En 2021 l’AEB décernera le prix Emma Martin (1000 euros) consacré cette année aux romans.

    L’œuvre couronnée doit avoir été écrite en français, à l’exclusion de toute traduction au départ d’une autre langue. Elle ne peut avoir été rédigée en collaboration ni avoir obtenu un prix auparavant. Son auteur doit être de nationalité belge. Le prix ne sera pas partagé.

    Le roman doit avoir été édité en 2019, 2020 ou 2021.

    Le jury est constitué de cinq membres désignés par l’A.E.B.

    Nos partenaires

    Contact

    Du lundi au jeudi, de 10 à 12h, et de 13 à 16h.

    a.e.b@skynet.be

    +32 (0)2 512 36 57

    Navigation

    Maison Camille Lemonnier

    Maison des Écrivains

    Chaussée de Wavre, 150

    1050 Bruxelles