Nelly Lecomte 

Grand-Ducale résidant en Belgique, Nelly Lecomte a poursuivi ses études universitaires en France. Fin 1991, elle soutient une thèse sur le roman négro-africain et obtient le titre de Dr ès Lettres Modernes. Ces études seront suivies ultérieurement par une licence en ethnologie/ anthropologie, à la même université de Strasbourg. En fait, Nelly Lecomte va passer le plus gros de sa vie à enseigner la langue française et sa littérature dans différents pays, comme le Gabon et le Maroc, ou le Luxembourg et la Belgique, et devient pendant 24 ans une collaboratrice régulière du Luxemburger Wort pour le domaine culturel. Pour ainsi dire née avec ce besoin irrésistible de l’écriture, elle s’y est mise très jeune, tout en pratiquant en parallèle le dessin, et elle a d’abord été confrontée au multilinguisme de ses origines familiales, en partie belges, et de ses origines nationales, puis placée devant le choix de la langue-cible. Elle en est sortie en portant haut la langue française, couchant sur le papier ce qui répond à une nécessité intérieure, peu importe ce qu’en pensent les critiques, ou ceux qui se prennent pour tels. De toute façon, une fois lancé dans le public, un écrit n’appartient plus à son auteur, et la réception qui en est faite ne tient pas forcément compte de l’intention de son initiateur.

Collaboration régulière à des revues littéraires

  • Luxemburger Wort
  • Nos cahiers, Luxembourg
  • Galerie, Differdange, Luxembourg
  • Pollen d'Azur, Virton

 

Bibliographie

Livres individuels

  • L'androgyne, poésie, Saint-Germain-des-Prés, Paris, 1986
  • Le roman négro-africain des années 50 à 60. Temps et acculturation, thèse de doctorat, Éditions L'Harmattan, Paris, 1993
  • Nouvelles du large, nouvelles, Éditions L'Amalthée, Nantes, 2009 (épuisé)
  • La station s'appelait Terminus, nouvelles, Éditions Edilivre, 2013
  • Le langage de la terre, poésie, Éditions Edilivre, 2013
  • La Griffe de l'ours, contes pour enfants, Éditions Edilivre, 2015
  • Entre deux, roman, Éditions L'Harmattan, 2016
  • En Afrique, le temps se conte, essai, Éditions L'Harmattan, 2016.

 

Quelques articles de presse sur son œuvre

- Frank Wilhelm, Regards sur la colonisation de l'Afrique et du Congo, in Forum, Luxembourg, n°209, juillet 2001 et n0210, septembre 2001

- Frank Wilhelm, Temps et acculturation, in Luxemburger Wort, Die Warte, 28 avril 1994

- Pierre Maury, Le roman comme reflet de la réalité dans Le Soir du 6 décembre 1995

- Tessy Schmit, Destinées africaines dans le Letzebuerger Land du 10 janvier 1997

- Marcel Kieffer, L'improbable bonheur dans le Luxemburger Wort, 29 octobre 2016

- Marcel Kieffer, Une âme étrangère, Die Warte, Luxemburger Wort, 10 novembre 2016

Contributions à des revues culturelles et universitaires et livres collectifs

  • La notion d'irréalité des personnages chez Raymond Queneau. Le personnage comme illusion passagère qui dure l'espace d'un roman, essai littéraire, in Le personnage dans l'oeuvre de Raymond Queneau, Presses de la Sorbonne nouvelle, Paris, 2000 (Actes du colloque à Thionville), pp. 59-74.
  • The dwarf is an adult, essai politique, in Europe. Experience and Expectation, à l'occasion de la remise du prix Erasme à Jacques Delors, Praemium Erasmium Foundation, Amsterdam, 1997, pp. 113-120, (traduit du français vers l'anglais par Tony Crawford) (épuisé)
  • La régression dans l'oeuvre de Franz Kafka, essai littéraire, in Die Warte du 6 juin 1991, Luxemburger Wort, et in Le langage et l'homme, revue de l'Institut Marie-Haps, De Boeck Université, vol. XXIX, no 3-4, Louvain et Bruxelles, 1994, pp.303-311
  • Individu contre Etat. Étude de la notion de pouvoir dans Le château de Franz Kafka, in nos cahiers 3, Luxembourg, 1997, pp. 61-77, et in Dérapages. Le bord de l'eau, n°28, Latresne (Bordeaux), 2000, pp. 98-119
  • Trade and magic, sur la pensée magique dans Allah n'est pas obligé d'Ahmadou Kourouma, in Research in African Literatures, vol. 36, nbr 4, winter 2005, Indiana University Press, Ohio State University, USA (traduit du français vers l'anglais par Marie-France Bauvir et Dana Rufolo), pp.198-204
  • Commerce et magie, essai sur la pensée magique dans Allah n'est pas obligé d'Amadou Kourouma, in Galerie 2, Differdange, 2012, pp.121-130,  texte original en français par N.L.
  • L'image de l'Afrique chez Pierre Loti dans Le roman d'un spahi: Un regard de Blanc sur l'Afrique coloniale du XIXe siècle, essai littéraire, in nos cahiers 2, Luxembourg, 2010, pp.51-57
  • Le roman négro-africain des années 80 à 90: La vie quotidienne, un triple défi, essai littéraire, in Pollen d'Azur, no 15 de mars 2002, pp. 53-63 et no 17 de septembre 2002, pp.25-32,  Ed. 47, Virton
  • Au centre du village, l’église, essai sur l’architecture, in 150 Joer Téinten, Commune de Tuntange (Luxembourg), 1989, pp. 41-57
  • Un pays est bâti, essai sur l’architecture, en collaboration avec Georges Calteux, in Memorial 1989, Ed. Les publications mosellanes, Luxembourg, 1989, pp. 519-547
  • Paysages culturels : La terre et le ciel, textes poétiques sur des photos, in Millenium – Lieux de mémoire et d’avenir, SSMN, MAC, Luxembourg, 2000, pp. 24-42
  • Vers l’absolu de l’universel, Hamid Kiran, un peintre marocain hors pair in nos cahiers 2, Luxembourg, 2016, pp. 69-74, et in L’Opinion, 23 mai 2014, Maroc
  • Ni vu ni connu, nouvelle, in nos cahiers 1, Luxembourg, 2016, pp.85-96
  • Au zinc, un homme ordinaire, nouvelle, in nos cahiers 1, Luxembourg, 2015, pp.81-85
  • Le renard mis à l’épreuve, conte, in En mille et un murmures, Novelas, Bruxelles, 2015, pp. 29-36 (illustrations par Ariane de Lobkowicz)
  • Fin de carrière difficile, nouvelle, in Galerie 30, Differdange, 2012, pp. 571-578
  • Le goût du risque, nouvelle, in nos cahiers 2, Luxembourg, 2012, pp. 87- 91
  • Quand le dernier mot aura été dit…, nouvelle, in nos cahiers 2, Luxembourg, 2011, pp. 9-11
  • Écrire pour ne pas se dire ? Tant qu’il reste à dire …, nouvelle, in Galerie 29, Differdange, 2011, pp. 134-136
  • Vies de nomades, nouvelle, in nos cahiers 1, Luxembourg, 2000 (dessins de Marc Haller), pp. 87-94
  • L’homme qui possédait, nouvelle, in Pollen d’Azur 8, Virton, 1999, pp. 67-72
  • Le vieux, nouvelle, in nos cahiers1, Luxembourg, 1996 (dessins de Marc Haller), pp. 21-24
  • Mbolo, nouvelle, in nos cahiers 3, Luxembourg, 1996 (dessins d’Iva Mrazkova), pp. 35-40
  • L’homme d’ici et d’ailleurs, nouvelle, in Intercity, Ed. Phi-Op der Lay, Luxembourg, 1995, pp. 98-103
  • Une visite, nouvelle, in nos cahiers 2, Luxembourg, 1994 (dessins de Pe’l Schlechter), pp. 27-30
  • Le brouteur, nouvelle, in Galerie 5, n° 4 de 2017, Centre culturel de Differdange, Luxembourg, 2018, pp. 537-546
  • Plusieurs portraits d'artistes
  • Poèmes dans la SELF, Luxembourg, et le Luxemburger Wort depuis 1980
  • Etc...

Collaboration avec le CNRS

Collaboration avec le CNRS entre 1991 et 1993, sous la direction de Madame Suzanne Lafage, par le dépouillement sur deux ans, du quotidien gabonais L'Union, en vue de l'élaboration du Lexique français du Gabon, CNRS, IFGAB, AUPELF, Paris-Nice,

Le lexique français du Gabon, in: Réseau des Observatoires du français contemporain en Afrique noire, n° 14, 2000, 400 pages, in L'information grammaticale, n° 96, 2003, pp. 54-55, avec Suzanne Lafage et Karine Boucher.

Prestations orales:

- Thionville, colloque sur Queneau, coorganisé par la Ville de Thionville et la Sorbonne, contribution sous le titre Le personnage comme illusion passagère qui dure l'espace d'un roman, 1997

- Luxembourg, Centre universitaire de Luxembourg, exposé sur les gabonismes L'utilisation de la langue française en Afrique noire, et particulièrement au Gabon, rapport par Frank Wilhelm du CERF, 1992

- Youtube

Prix littéraires

  • 1989 prix du mérite littéraire du Club de poésie de Veyrier-du-Lac (Savoie) pour « L’Androgyne
  • 1992 Prix au concours littéraire national Luxembourg pour la nouvelle « Une visite »
  • 1995 Troisième prix au concours littéraire national Luxembourg pour la nouvelle « Le vieux »
  • 1995 « L’homme d’ici et d’ailleurs », nouvelle retenue au concours interrégional organisé par l’asbl « Luxembourg, ville européenne de la culture », publiée dans l’anthologie Intercity, Luxembourg, 1995, pp. 98-103
  • 1996 « Le vent exilé », conte remarqué au Prix Aimé Blanc, Paris

Actualité littéraire

Prix Gilles Nelod 2021

PRIX GILLES NELOD

Géré par l'Association des écrivains belges de langue française et créé grâce à une libéralité de Gilles Nelod, un prix de 250 € est décerné tous les deux ans. Il récompense l'auteur d'un récit ou d'un conte.
Le texte proposé (environ 900 lignes dactylographiées) ne sera pas destiné spécialement aux enfants. Il sera signé.
Il ne peut être écrit en collaboration, ni avoir été édité en volume, revue ou journal avant la date extrême de rentrée des manuscrits.
Ne concourent que des écrivains belges d'expression française vivant en Belgique. Il n’est admis qu’un seul texte par auteur. Le prix ne peut être attribué plus d'une fois à une même personne, ni partagé entre plusieurs candidats.

Prix de poésie 2021

L’AEB remettra cette année deux prix de poésie :

 

PRIX HUBERT KRAINS

Le prix Hubert Krains, d'un montant de 500 euros, est décerné tous les deux ans.

Le prix récompense alternativement une œuvre en prose et une œuvre en vers. Cette année 2021 couronnera une œuvre en vers.

Sont seules admises des œuvres inédites dont les auteurs n'ont pas atteint l'âge de 40 ans à l’expiration du délai de dépôt des manuscrits, soit le 15 août 2021.

Envoyés en cinq exemplaires, les manuscrits dactylographiés ou très lisiblement écrits sont anonymes et portent une devise suivie d'un nombre. Devise et nombre sont reproduits sur une enveloppe qui est remise en même temps que les manuscrits et qui contient l'identité de l'auteur et sa date de naissance.

Le prix ne peut être partagé. Le jury peut décider qu'il n'y a pas lieu de l'attribuer ; dans ce cas, le montant du prix n'est pas augmenté la fois suivante.

PRIX DELABY-MOURMAUX

D’un montant de 500 euros, le prix Delaby-Mourmaux est attribué tous les deux ans à un recueil de poésie inédit ou publié au cours des deux dernières années précédant celle de la remise du prix.

Les recueils doivent parvenir en cinq exemplaires au siège de l’Association des écrivains belges, chaussée de Wavre, 150, 1050 Bruxelles, avec la mention « Prix Delaby-Mourmaux », avant le 15 août 2021.

Ils ne seront pas renvoyés aux auteurs.

L’œuvre couronnée doit avoir été écrite en français, à l’exclusion de toute traduction au départ d’une autre langue et comporter au moins trente pages dactylographiées ou imprimées.

Elle ne pourra avoir été rédigée en collaboration ni avoir obtenu un prix auparavant. Son auteur devra être de nationalité belge. Le prix ne sera pas partagé.

Créé grâce à une libéralité du poète défunt, le prix Delaby-Mourmaux permet à l’Association des Écrivains belges de langue française de commémorer le souvenir de Philippe Delaby, trésorier, puis secrétaire général de l’A.E.B., et de son épouse Jeanne Mourmaux.

 

Prix Emma Martin 2021

En 2021 l’AEB décernera le prix Emma Martin (1000 euros) consacré cette année aux romans.

L’œuvre couronnée doit avoir été écrite en français, à l’exclusion de toute traduction au départ d’une autre langue. Elle ne peut avoir été rédigée en collaboration ni avoir obtenu un prix auparavant. Son auteur doit être de nationalité belge. Le prix ne sera pas partagé.

Le roman doit avoir été édité en 2019, 2020 ou 2021.

Le jury est constitué de cinq membres désignés par l’A.E.B.

Nos partenaires

Contact

Du lundi au jeudi, de 10 à 12h, et de 13 à 16h.

a.e.b@skynet.be

+32 (0)2 512 36 57

Navigation

Maison Camille Lemonnier

Maison des Écrivains

Chaussée de Wavre, 150

1050 Bruxelles